Kératopathie en bandelette

La kératopathie en bandelette est une dégénérescence calcifiante de la cornée superficielle. Elle peut être soit idiopathique, soit causée par des inflammations oculaires chroniques (comme par exemple une uvéite ou une kératite), une hypercalcémie, une hyperphosphatémie, une exposition cornéenne à du silicone (par exemple un œil aphaque), ou par une exposition chronique à des conservateurs mercuriels.
Avant son retrait chirurgical, le balayage d’un AS-OCT peut être utile afin d’évaluer l’épaisseur cornéenne résiduelle sous le dépôt calcifié, même si la présence de calcium peut provoquer un effet d’ombrage. Dans le cas suivant (patient de sexe masculin ayant une exposition chronique aux médicaments anti-glaucomateux), la kératopathie en bandelette (calcium + hyperplasie épithéliale) semble être présente dans tout l’épithélium, la couche de Bowman et la partie très antérieure du stroma. Un mince espace vide entre la lésion en bande et le stroma restant (440um) est détectable (figure 1).
Cet espace vide peut agir comme un plan de clivage chirurgical lors de l’ablation de la kératopathie (figure 2).

 

Kératopathie en bandelette : un espace fin et vide entre la lésion en bande et le stromal restant (440um) est détectable.

 

L’espace vide peut agir comme un plan de clivage chirurgical lors de l’ablation de la kératopathie.

 

Le MS-39 peut fournir des informations importantes concernant les tissues cornéens sous une opacité : l’épaisseur du tissu résiduel et la présence ou non d’un plan de clivage chirurgical.

REFERENCES

Jhanji V, Rapuano CJ, Vajpayee RB. Corneal Calcific band keratopathy. Curr Opin Ophthalmol. 2011 Jul ; 22(4) : 283-9

RITA MENCUCCI, M.D. – MICHELA CENNAMO, M.D. – ELEONORA FAVUZZA, M.D.
Eye Clinic, Department of Surgery and Translational Sciences, University of Florence, Florence, Italy

Share:

Des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter. Un conseiller vous répond du lundi au samedi de 8h00 à 18h00.

Prendre contact