La gestion du décollement de la greffe après une kératoplastie endothéliale de la membrane de Descemet (DMEK)

La kératoplastie endothéliale automatisée de la membrane de Descemet (DSAEK) et la kératoplastie endothéliale de la membrane de Descemet (DMEK) sont toutes deux considérées comme des procédures de choix pour le traitement de l’insuffisance endothéliale cornéenne due à une dystrophie de Fuchs ou à une kératopathie bulleuse. Bien que les résultats visuels après une DMEK semblent supérieurs à ceux après une DSAEK, le décollement ou la luxation du greffon du donneur sont plus fréquents après une DMEK.
Nous présentons ici un cas de complication d’une DMEK réalisé pour une dystrophie de Fuchs, ayant par la suite engendré un décollement de la greffe qui a donc ensuite eu besoin d’une DSAEK. Dans ce cas, les images OCT du MS-39 étaient très utiles pour détecter la position du greffon du donneur ainsi que son adhérence au stroma de l’hôte pendant la période postopératoire.

 

J-1 Post DMEK

Un jour après la DMEK, le greffon du donneur était difficile à identifier, mais l’image OCT du MS-39 a révélé un détachement limité en cornée centrale (figure 1). La chambre antérieure était profonde en raison de la présence d’une grosse bulle d’air.

Figure 1. Détachement limité du greffon en cornée centrale au lendemain de l’intervention.

 

J-3 Post DMEK

Trois jours après l’intervention, un œdème diffus de la cornée était présent. Le greffon n’était pas visible à la lampe à fente (Figure 2).

Figure 2. Œdème cornéen diffus vu à la lampe à fente.

 

L’image OCT a révélé un détachement complet du greffon qui semblait être enroulé dans la chambre antérieure. Un œdème cornéen et une kératopathie bulleuse étaient également visibles (figure 3) à l’image OCT.

Figure 3. Détachement du greffon complètement enroulé à l’intérieur de la chambre antérieure.

 

Le repositionnement du greffon ainsi qu’une nouvelle injection d’air dans la chambre antérieure ont été réalisé (Figure 4).

Figure 4. Greffe complètement adhérente après repositionnement et injection d’air dans la chambre antérieure.

 

J-1 Après l’injection d’air

Un jour après l’injection d’air, un gros détachement et ainsi qu’une luxation de la greffe ont été observé à l’aide du MS-39. Une bulle d’air était toujours présente dans la chambre antérieure (figure 5).

Figure 5. Détachement et luxation de la greffe au lendemain de la réinjection.

 

Figure 6. Greffon froissé et luxé dans la partie inférieure de la chambre antérieure.

 

DSAEK après une DMEK

Après que les deux interventions aient été inefficaces, une DSAEK a été réalisé après avoir retiré le greffon de la DMEK antérieure. Une complète restauration de la transparence de la cornée a été obtenue (Figure 7).

Figure 7. DSAEK réussie et résolution de l’œdème.

 

L’OCT MS-39 était essentiel et indispensable pour le suivi de l’opération afin de visualisé la position du greffon. Un bon diagnostic est obligatoire pour un suivi chirurgical approprié.

____________________________________________

GIOVANNI ALESSIO, M.D. – MARIA GABRIELLA LA TEGOLA, M.D. ROBERTA DIMA, PhD,
Science, Neuro-Science and Sensory Organs – Department of Ophthalmology, University of Bari
Bari, Italy

 

Share:

Des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter. Un conseiller vous répond du lundi au samedi de 8h00 à 18h00.

Prendre contact