L’OCT Spectral Domaine MS-39, un outil de choix pour vos chirurgies réfractives

L’épithélium mérite attention

Aucune évaluation de chirurgie réfractive n’est complète sans un coup d’œil sur la carte épithéliale.

Une femme de 44 ans s’est présentée à la clinique pour un diagnostique avant chirurgie réfractive. Sa réfraction manifeste était 10/10ème avec +1.50 (-0.25) à 50 ° sur l’œil droit, et 10/10ème avec +1.50 (-0.75) à 90 ° sur l’œil gauche. Son Hexamap de sa tomographie MS-39 pour l’œil droit et gauche est présentée ci-dessous dans l’image 1. On peut noter un bombement inférieur, similaire au kératocône, sur les cartes kératomètriques, d’environ 1,5 D sur les deux yeux. Néanmoins, l’élévation postérieure en fonction de la BFS (Best Fit Sphere) semble normale et la carte de kératometrie postérieure montre dans les deux yeux un nœud papillon très symétrique avec un astigmatisme direct et l’absence de bombement inférieur. D’autre part, la carte épithéliale montre un épaississement central bilatéral. Cela pourrait être dû à une déformation due au port de lentilles de contact (corneal warpage), bien que le patient affirme ne pas porter de lentilles. D’après nos expériences, cette distribution épithéliale inhabituelle n’est pas si rare et le clinicien doit toujours envisager la possibilité d’un éventuel kératocône pour les yeux présentant un décalage entre les courbures antérieures et les courbures postérieures. Dans ces cas-là, le MS-39 fait un excellent travail en mesurant toutes les variables et en alignant toutes les cartes pour faciliter le diagnostic.

Hexamaps de l’œil droit (A) et de l’œil gauche (B), montrant un bombement inférieur sur la carte de kératometrie antérieur, avec une kératometrie postérieure ainsi qu’une carte d’élévation postérieur en fonction d’une BSF dites normales. La carte épithéliale montre un épaississement inféro-central dans les deux yeux.

 

Le nœud papillon asymétrique ainsi que le bombement inférieur sur la carte de courbure antérieure peuvent parfois être secondaires à une déformation induite par le port de lentilles de contact (corneal warpage). L’évaluation de la carte épithéliale et la comparaison entre les cartes de courbure antérieure et postérieure peuvent aider à différencier cette affection d’une ectasie cornéenne précoce.

 

Share:

Des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter. Un conseiller vous répond du lundi au samedi de 8h00 à 18h00.

Prendre contact